INSERTION PAR L’ACTIVITÉ ECONOMIQUE

DE QUOI S'AGIT-IL ?

L’ALIE intervient depuis 2009 dans le champ de l'insertion par l'activité économique en réalisant des ateliers chantiers d'insertion.

Depuis cette date, plus de 80 chantiers ont été réalisés principalement dans le domaine du BTP et de l’aménagement paysager (voir pressbook). Ces chantiers d’une durée moyenne de 6 à 12 mois s’adressent aux demandeurs d’emploi en difficulté d’insertion professionnelle (niveau V et VI).  L'objectif d'un ACI est de faciliter le retour à l’emploi en s'appuyant sur un apprentissage en situation professionnelle et un accompagnement social et professionnel individualisé. Il s'agit de développer le savoir faire et le savoir être professionnel attendu par un employeur.

ACCOMPAGNER

Conseil individualisé et renforcé.

FORMER

Sur un poste de travail, développer un savoir être professionnel.

INSERER

Trouver un emploi durable.

EN SAVOIR +

Modalités d’inscription

Pour être orienté vers un chantier école, le candidat doit être motivé pour la méthode proposée et pour le secteur d’activité ciblé. Les candidats sont orientés par les prescripteurs du territoire de projet, partenaires de l’action (Pôle emploi, missions locales, PLIE, service insertion des communes, etc.)

Contenu du dispositif

Le chantier école organise la formation autour d’un support concret et « grandeur nature », d’intérêt collectif ou d’utilité sociale, dans des domaines d’activités variées : aménagement et entretien des espaces verts, construction ou rénovation de bâtiments, maraîchage biologique, fabrication d’un carrousel, etc.  Le temps de formation en situation de travail collectif représente la composante principale d’un chantier école.

L’action repose ainsi sur une coordination rigoureuse entre l’acquisition de gestes professionnels, un accompagnement socio-professionnel et des immersions en entreprise, qui sont les 3 composantes obligatoire d’un chantier école.

Rémunération

Le bénéficiaire est rémunéré dans le cadre d’un contrat à durée déterminée d’insertion sur la base du SMIC.

Financement

Etat (DIECCTE), collectivités locales (communes, communautés d’agglomération, Département, Région) et autres financements en fonction des projets (bailleurs sociaux, fondations, PLIE, etc.).